Le Carat

Le poids d’un diamant est mesuré en carat (il ne faut pas confondre ce carat avec celui utilisé pour les alliages d’or). Un carat (1ct) correspond à 0,20 grammes soit 200 milligrammes. Le carat est divisé en 100 points, ainsi un diamant de 50 points pèsera la moitié du carat, soit 0.50 carat.

Le poids en carat est un des points les plus importants pour définir le prix d’un diamant, mais ce n’est pas le seul. Deux diamants d’un même poids n’auront pas toujours la même valeur, car le prix sera aussi valeur des autres éléments qui constituent les 4C (la pureté, la taille ou la couleur).

Il faut aussi savoir que la valeur d’un diamant n’est pas proportionnelle à son poids, plus un diamant sera gros, plus son prix par carat sera important, car les diamants de plusieurs carats sont très rares.

La Couleur

La couleur est une des caractéristiques très importantes pour déterminer la qualité d’un diamant, car un diamant n’est pas forcement blanc (ou incolore), il existe des diamants de toutes les couleurs, mais les plus rares et les plus chers sont les diamants incolores, avec une absence totale de toute trace de couleur.

Des échelles particulièrement détaillées ont été mises au point par différents organismes, comme le GIA (Institut Américain de Gémmologie), l’IGI (Institut international de gemmologie) ou le CIBJO (Confédération internationale de joaillier), pour classifier avec précision tous les diamants selon leurs couleurs.

Ces échelles commencent par la lettre D (un diamant d’un blanc exceptionnel totalement incolore) à la lettre Z (un diamant jaune claire ou brun).

La Pureté

La pureté d’un diamant est un élément primordial pour déterminer la qualité de cette gemme, car pratiquement tous les diamants contiennent des impuretés.

Ces impuretés sont de minuscules traces de carbones non cristallisées ou des petits cristaux à l’intérieur du diamant. Ces impuretés sont similaires aux empreintes digitales qui permettent d'identifier chaque diamant, car elles les rendent uniques.

Les impuretés d’un diamant (c’est-à-dire ses inclusions, ses objets internes, ses taches ou ses marques externes) sont repercées lors d’un examen sous un grossissement fois 10 (au microscope ou sous une loupe), qui permet de définir la pureté d’une gemme.

La valeur de la pierre va être définie par le nombre d’impuretés, moins elle en aura, plus elle sera rare et précieuse. Si un diamant ne comporte aucune inclusion, tâche ou marque, il est d’une rareté exceptionnelle et son prix le sera tout autant.

Le degré de pureté d’un diamant est défini selon le système international de graduation des diamants du GIA ou d’autres organismes diamantaires. L’échelle du GIA va de « Parfaitement pur » (FL) à « Inclusion visible à l’œil nu » (I).

Les Formes Cut

Alors que les trois premiers critères des 4C sont dictés par la nature, la taille est dictée par la main de l’homme. Le terme taille peut faire aussi bien référence à la forme de la pierre (apparence du diamant) qu’au style de taille (ou disposition des facettes sur la pierre).

Un diamant bien taillé peut créer de spectaculaires jeux de lumière mettant en valeur trois principales caractéristiques :
- Les feux : la dispersion de la lumière à travers toutes les couleurs du spectre lumineux ;
- La brillance : la lumière totale reflétée par le diamant ;
- Le scintillement : les éclats de lumière ou les reflets produits lorsque l’on fait bouger le diamant.

Pour bien comprendre la taille d’un diamant, il faut commencer par identifier sa forme. Il existe en effet de multiples formes possibles, la plus populaire étant la taille brillant, de forme ronde. Les autres formes de diamants sont appelées des formes « fantaisie ».

Les proportions d’un diamant correspondent à la relation qui existe entre la taille de la table, les angles de la couronne et la profondeur de la culasse. La variation de ces proportions va avoir un impact sur l’interaction du diamant avec la lumière.

Le fini comporte deux aspects : le poli, qui correspond à la condition globale de la surface d’une facette du diamant et la symétrie qui correspond à l’exactitude de la forme et du positionnement des facettes.

Ces facteurs ainsi que l’épaisseur du rondiste, affectent la qualité générale de la taille du diamant.

Les qualités réflectives de la taille

Si un diamant est parfaitement taillé, la lumière pénètre au cœur de la pierre depuis toutes ses facettes pour se réfléchir vers le haut, créant un bel arc-en-ciel de couleurs.

Si un diamant n’est pas parfaitement taillé, la lumière s’échappera par la base ou les côtés de la pierre.

Dans un diamant de taille trop profonde, une partie de la lumière se reflètera aux mauvais angles sur les facettes opposées et s’échappera sur le côté, le centre du diamant semblera noir.

Dans un diamant taillé trop plat, la lumière s’échappera par la base et l’œil ne percevra qu’un reflet terne.

Les formes de diamants

Les formes les plus utilisées sont la taille Brillant rond à 57 ou 58 facettes, mais il en existe d’autre comme la taille émeraude, la taille royale Asscher, la taille Coussin, la taille Radiant, Princesse, Marquise, Poire, Ovale, Cœur ou Trillion.

Le HRD

Le Hoge Raad Voor Diamand (le haut conseil du Diamant) est plus connu sous le nom de HRD.

C'est le représentant de l'industrie et du trade du Diamant en Belgique; le bureau principal du HRD est localisé à Anvers, centre mondial du Diamant.

Les certificats HRD bénéficient d'une trés bonne image parmi les professionnels du secteur grâce à leur sérieux et à la régularité du Hoge Raad Voor Diamand.